Polisario: Les camps de Tindouf, un vivier pour les groupes terroristes

Ce n’est pas la première fois que les médias occidentaux s’en font l’écho, mais les détails donnés par le magazine italien Analisi Difesa confirment que les camps de Tindouf, contrôlés par le polisario dans le sud-ouest de l’Algérie, constituent effectivement un véritable vivier pour les groupes terroristes qui pullulent dans  la zone du Sahara et du Sahel.

D’après le magazine italien qui a consacré tout un dossier à la question, les camps du mouvement séparatiste armé par l’Algérie, représentent désormais « une source principale de recrutement » pour les organisations terroristes dans la zone du Sahel.

Que ce soit AQMI, la branche maghrébine du groupe terroriste Al Qaïda, ou le MUJAO (Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’ouest) ou encore d’autres groupes islamistes armés qui essaiment dans la vaste région sahélo-saharienne, tous tirent profit des « conditions sociales graves » dans les camps de Tindouf pour y chercher des recrues acquises à l’idéologie djihadiste.

Outre l’enrôlement des jeunes dans les mouvements rebelles et les groupes terroristes, la situation de désespoir créée par le polisario dans les camps de Tindouf encourage la prolifération de toutes sortes d’activités criminelles. Cela va du trafic de drogues et d’armes, à la prise d’otages occidentaux, en passant pas les réseaux de passeurs de migrants et de trafic d’être humains, affirme le magazine italien.

1 Comment

  1. L Algérie sans pétrole en plus les groupes de terroristes quelle a créer devient l Afghanistan du Maghreb

Leave a comment

Your email address will not be published.


*