Le Polisario KO après le coup de Jennifer Rubin

Jennifer Rubin, l’éditorialiste du Washington Post ne sait peut être pas le choc que son dernier article à provoqué dans les rangs du Polisario. Ce qui est certain, c’est que les remous de cette chronique qui clouent au pilori le Front soutenu par l’Algérie, ne sont pas près de s’apaiser d’après des sources bien informées à Tindouf.
Mohamed Abdelaziz, l’inamovible chef du Polisario et quelques uns de ses proches lieutenants ont été précipitamment convoqués par de hauts gradés du DRS, l’obscur service du renseignement militaire algérien, après la publication de l’article.
L’analyse du Washington Post fait en effet suite à plusieurs autres reportages parus aux Etats-Unis et dans d’autres capitales occidentales, et qui ont tous été jugés négatifs par Alger. La réunion a été presque entièrement consacrée à faire ce constat : la stratégie des droits de l’homme suivie par Alger et le Polisario au cours des derniers mois à l’intérieur du Sahara occidental, a atteint ses limites. La manœuvre consistant à lancer des éléments extrémistes pro-Polisario dans des actions d’agitation contre les forces de sécurité marocaines n’a pas pris. Pis encore, l’effet médiatique escompté à l’international a été insignifiant. La preuve en est l’article accablant le Polisario paru dans un journal aussi prestigieux que le Washington Post.

Cette situation incommode a poussé Alger à envisager le recours à d’autres influents lobbyistes à Washington et New York pour essayer d’inverser l’image qui est en train de s’installer outre-Atlantique. En effet, les décideurs et observateurs politiques sont désormais convaincus que le conflit du Sahara occidental n’est en réalité que le reflet d’une dispute algéro-marocaine. Le Polisario n’étant qu’un prête-nom qui n’aurait pas d’existence sans le soutien politique, militaire et financier d’Alger. Mais qu’à cela ne tienne, le DRS, selon les mêmes sources, a réservé au Polisario un rôle sur mesure dans la nouvelle stratégie de communication destiné à redorer le blason du Front indépendantiste.

 

2 Comments

  1. en faite ce journal n as fait que dire la verite puisque abdelaziz est née au maroc et ses parents vie toujours dans la région de marrakech le problème et algero marocain vous n avez que aller voir sur youtube un discourt de houari boumediane sur le maroc qui reste et resteras toujours la bête noir du gouvernement algérien

  2. La vraie réalité sur le sahara marocain

    Les autorités algériennes et le polisario ne voient pas la réalité en face , car dans des situations de conflits il faut envisager des simulations et plans A , B , C …. Chose qui est absente chez ces primitifs . Je laisserai de côté les critique concernant la suprématie du roi que nos voisins voient mal et que beaucoup de marocains font par amour et fierté et non pas par peur , ou l’état de santé lamentable du président algérien ou , la situation économique non prometteuse de l’algérie ; et j’irai droit au but comme disent les anglophone  » what’s the bottom line »

    Situation A Referendum : Il y a 3 cas au conséquences différentes ; 1 Le polisario remporte le referendum : Que faire alors ? vivre avec les sahraoui marocains , impossibles le polisario va les traiter de traitres , et c’est ce qu’il fait déjà , donc il y aura un éclatement d’une guerre civile et déstabilisation de la région au profit de daesh et Al Kaida Ce qui créera une future Lybie ou syrie dans cette région . Qui gérera un futur polisario ? c’est l’algérie mais pas gratuitement . Que faire des infrastructures et investissements faits par le Maroc pendant 40 ans , pensez vous que les marocains vont vous les offrir sur un plateau d’argent . 2 égalité à environ 50-50 % , la cohabitation est impossible . 3 Le maroc remporte le referendum , le polisario n’acceptera pas et demandera des nouveaux recensements . dans tous les cas il ne faut pas rêver d’un état indépendant ce n’est pas viable , et en voici des exemples : Soudan du sud : nouvel état indépendant en plaine guerre et une tension ave son ex état le soudan du nord sans parler de génocides et la population exilée du darfour . Voyons un exemple plus démocratique ; la catalogne , après un referendum en faveur de l’indépendance , les catalans doivent choisir leurs camps : L’europe , si l’espagne accepte , ou devenir un membre européen indépendant avec un statut particulier comme la suisse ou l’angletere mais la catalogne n’a pas la force de ces pays . Les français lui proposent déjà une indexation à la france . Un pays solitaire indépendant c’est comme une jeune fille dans la jungle , ce n’est pas réaliste .

    Situation B la guerre : Le polisario y pense , car il ne voit pas le bout du tunnel et rêve de planter son drapeau quelque part . C’est une situation vécue qui n’a rein donné . Pourquoi la répéter surtout que les anciens soutients lybiens et cubains ont changé d’orientations et l’algérie n’ pas les moyens financiers de s’engager dans un financement et une alliance militaire . Ceux qui en profiteront seront daesh et al kaida , le polisario perdra son drapeau et son identité .

    Solution C la paix avec le Maroc : accepter le plan de régionalisation marocain avec une province du sud marocaine , assurer l’avenir des nouvelles générations du sahara . Pourquoi s’obstiner à avoir un sahara indépendant quand les cousins sahraoui du Maroc parlent la même langue , ont la même culture , et la même religion , est ce juste pour planter un drapeau de 1 mètre carré ? Quelle stupidité ! Quel gâchis ! Gaspiller du temps , de l’argent , des générations , pour rien . Comment des sahraouis qui n’acceptent pas leurs cousins vont ils cohabiter avec les autres ou avec eux mêmes ?

    Solutions D continuer à poiroter : C’est ce que fait le polisario depuis des années vivant dans un camps invisible (des tentes et maisons insalubres) sans infrastructure sanitaire même les camps d’auschwitz en allemagne étaient mieux construits . Pourquoi le polisario et les algériens qui les soutiennent n’ont même pas voulu construire un camp avec des normes de construction sécuritaires . où sont partis les centaines millions d’euros ? Que feront les dirigeants qui n’ont même pas été capables de favoriser une vie digne à leurs confrères dans l’avenir ? faut il espérer d’eux un avenir meilleur ?

    Voila les question qu’il faut se poser . Lors d’une stratégie , le joueur d’échec calcule à quatre ou cinq coups d’avance avant de bouger une pièce . Il semble que les responsables du polisario et de l’algérie calculent très mal leurs coups . A l’heure actuelle la partie est en leur défaveur , et continuer la stratégie actuelle leur fera tout perdre . Il faut noter que lors d’une partie d’échec l’abandon fait éviter la perte au joueur , et c’est un choix respectable .

Leave a comment

Your email address will not be published.


*