Polisario: la dissidence s’élargit dans les camps

Après Khat Achahid, le mouvement opposé au Polisario qui a demandé au Maroc de mettre en œuvre leu plan d’autonomie au Sahara occidental, un autre groupe de jeunes sahraouis des camps de Tindouf, baptisé Jeunesse du Changement, a lancé un appel aux Etats Unis pour protéger ses membres contre la répression du Polisario.

Cet appel intervient dans le prolongement de la répression qui s’abat sur ces jeunes, regroupés dans ce mouvement. A l’issue du 14ème congrès du Polisario, les Jeunes du Changement avaient dénoncé une mascarade orchestrée par l’Algérie, qui a reconduit Mohamed Abdelaziz pour un 12ème mandat à la tête du Front, qu’il dirige d’une main de fer depuis 40 ans.

Conséquence directe du congrès controversé du Polisario, ces appels de la dissidence traduisent la pression énorme dont font l’objet les sahraouis opposés au Front indépendantiste. D’après une source bien informée dans les camps de Tindouf, la plupart des jeunes sahraouis opposés à la reconduction de Mohamed Abdelaziz à la tête du Polisario, font aujourd’hui l’objet de tracasseries de la part des milices du Front. Et l’ensemble de ces activistes sont dans le viseur des chefs du Polisario.

Le Front indépendantiste, sous la protection des services secrets du DRS algérien, guette les moindres mouvements des opposants. Les rencontres des membres de ces groupes de dissidents sont devenues très difficiles, et les contacts entre eux sont étroitement surveillés.

Ces activistes pacifistes sont pris en étau par l’emprise du Polisario sur les campements, où le Front interdit toute forme d’expression opposée. De même, les milices du Polisario surveillent les moindres déplacements à l’extérieur des camps, qui font l’objet d’un permis spécial.

L’isolement des camps de Tindouf dans le désert algérien et la difficulté pour ces activistes d’accéder aux médias internationaux ajoutent à leur sentiment de précarité face à la terrible machine répressive du Polisario et du DRS algérien, souligne la même source.

2 Comments

  1. Et où est donc aminatou et les association anti-marocains présente à tindouf ont parlé de droit humain et non pas du maroc.

  2. Le polikhario et l’alkheria se baignent dans une eau polluée et sans aucun signe de vie , la pièce théâtrale se répète depuis 12 ans le même acteur qui est soumis au régime harki, les 2 abdelaziz sont malades et esquintes – alors les jeunes des camps sous mouvement jeunesse du Changement veulent se libérer des astuces d’alkhiria et du polibozabal, ils vont arriver a que leur voix être entendue par les institutions mondiales, c’est trop et insupportable le jeu depuis 40 ans. Allah yfaraj ala alikhwan sahraoui in détenus –

Leave a comment

Your email address will not be published.


*