L’Algérie supprime les dissidents du Polisario de l’agenda de Christopher Ross

ross-in-marocSi Christopher Ross n’a pas été autorisé à rencontrer des dissidents du Polisario à Tindouf, c’est à cause de la vive opposition des responsables algériens qui veulent éviter tout précédent, selon une source bien informée dans les camps sahraouis.

En visite actuellement aux campements de Tindouf sous contrôle du front Polisario en Algérie, le médiateur onusien dans le conflit du Sahara occidental a été forcé de réduire son agenda au minimum. Le DRS algérien qui a la haute main sur les camps sahraouis de Tindouf, a écarté du programme de Christopher Ross toute mention de l’opposition sahraouie. Alger et les dirigeants du Polisario craignent par-dessus tout que l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU soit influencé par les accusations des opposants sahraouis contre Mohamed Abdelaziz, selon la même source.

Les motifs que peuvent avancer les opposants ne manquent pas. A commencer par le scandale des détournements de l’aide humanitaire internationale par des dirigeants du Polisario et des responsables algériens. Les détournements révélés début février par l’OLAF, l’office européen anti-fraude, sont si structurés et d’une ampleur telle que les accusés n’ont rien pu objecter.

En outre, les manifestations de protestation récurrentes qui ont lieu dans les camps de Tindouf représentent un autre motif de réquisitoire des opposants contre le Polisario et les responsables algériens, selon la même source. Le mouvement dissident Khat Achahid s’est particulièrement distingué en 2014. Son chef Mahjoub Salek, un ancien responsable du Polisario, ne cesse de dénoncer la situation inquiétante dans les camps de Tindouf.

L’autre formation dissidente est le Mouvement des Jeunes pour le Changement. Sous l’impulsion de ces deux mouvements et de nombreux autres sahraouis en colère contre Mohamed Abdelaziz, les manifestations de protestations organisées dans les camps de Tindouf, ont gagné en intensité au cours de l’année écoulée.

Pourtant malgré l’interdiction opposée par l’Algérie, Khat Achahid garde encore espoir de rencontrer Christopher Ross au cours de la visite de ce dernier en Mauritanie, dernière étape du périple de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU dans la région, estime la même source.

2 Comments

  1. Donc l’algérie n’ est pas un partie prenante d après elle et l’onu ,et est’elle qui decte l agenda de l invoyer spéciale. Quel honte.

  2. l algerie etant un grand desert se croit force regionale .mais que dans l imaginnaire malade car l algerie n arrive meme pas a produire des pattes alimentaires .le dossier sahara occidentale marocaine a fait croire aux mirages du desert et l ireele qui habite la mentalite algerienne malade du maroc voir la possibilité de construire un port algerien sur l ocean atlantique du sahara maghribia region layoune pour exporter mega mine de fer brut qui existe au sahara orientale marocaine region de tindouf lahmada ghar jbilate .l algerie a mis gros en depenssant plus de 200 milliards de dolars en 40 ans sans rien gagner . l algerie est foutu a jamais par la baisse du prix du gaz et les jihdistes qui pililent le long des frontieres algeriennes .le gaz de shiste et sa pollution qui tueura tout le peuple du sahara algerien par cancer.les jours prochains nous devoilerons la vrai visage mafieux des dirigents algeriens
    .cristopher ross est corrumpu il est algerien……….. mais le peuple marocain et pret a defendre ses terres des ancetres
    l algerie n a jamais exister avant 1962 farhate hachchade l a dit ….

Leave a comment

Your email address will not be published.


*