Comment le Polisario fait-il monter la tension au Sahara Occidental ?

manif-laayouneLes médias et observateurs étrangers se sont habitués à voir la tension monter d’un cran au Sahara Occidental à l’occasion des visites de délégations parlementaires ou d’observateurs occidentaux dans la région.
Ca été le cas du dernier déplacement du médiateur de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross qui s’est abstenu de faire toute déclaration ni sur ses consultations ni sur les agitations qui ont éclaté lors de son passage à Laayoune et à Smara.
Des manifestations de quelques centaines de jeunes indépendantistes pro-Polisario entrecoupées d’actes de vandalisme et d’accrochages avec les forces de l’ordre marocaines, ont été observées le week-end dernier, mais n’ont pas réussi à drainer les masses.
Interpelé à ce sujet, un spécialiste américain des questions sécuritaires B.D.J basé à Alger, a livré à « Polisario Confidentiel » sa vision des choses, en demandant à garder l’anonymat.
Les pontes du Polisario qui ne peuvent agir que sous les instructions des généraux et stratèges du DRS (renseignements militaires algériens), explique-t-il, ont concocté comme à pareille occasion, un plan minutieux pour embraser la région. L’exécution sur le terrain a été confiée, moyennant de généreuses rémunérations, à un groupe d’agents infiltrés dans la zone contestée. Ces derniers ont reçu pour consigne d’agir dans la discrétion et de préférable la nuit, pour ne pas être filmés ou identifiés.
Et c’est au moment Ross se déplaçait entre Laayoune et Smara, que des centaines de jeunes Saharaouis guidés par les agents infiltrés circulant à bord de véhicules tout terrain, ont tenté de provoquer les forces de l’ordre pour le médiateur onusien soit témoins des violations des droits humains.
Bien plus, cette fois-ci, comme le confirment des témoignages recueillis sur place, les éléments infiltrés et totalement voués aux revendications indépendantistes du Polisario, se sont déguisés en agents des forces auxiliaires et de la police marocaine en portant des uniformes d’imitation.
Ces éléments qui se présentaient en tant qu’élément des forces de l’ordre, ont fait des intrusions chez certaines familles sahraouies pro-marocaines qu’ils ont maltraitées et leur dévalisé tous les objets de valeur.
Ces éléments qui jouent le rôle de meneurs de troupes, précise le spécialiste américain, se rendent régulièrement en Algérie pour soi-disant assister à des congrès du Polisario. Mais, en réalité, ils s’y rendent pour des entrainements et aussi pour recevoir leurs plans d’action. Bien sûr, ils repartent toujours avec la promesse de recevoir, une fois l’occasion se présente, des transferts de fonds devant servir à soudoyer les jeunes manifestants et à couvrir les autres dépenses (carburant, nourriture, matériels de propagande etc.).
Si à Gdeim Izik la stratégie du Polisario avait réussi à faire beaucoup de bruit parce qu’elle a été favorisé par les revendications sociales des habitants de Laayoune. En revanche les autres tentatives du Polisario d’embraser la région ont échoué car souvent elles ne sont pas suivies par la population civile.

2 Comments

  1. l argent du petrole est une malidection dans tout le monde arabo-musulmans

  2. votre démagogie ne mène a rien l’algerie est un pays puissant ,riche et disciple,le peuple
    sahraoui ne mérite pas son indépendance et sa liberté

Leave a comment

Your email address will not be published.


*