Sahara occidental : Alger affolée par le retour du Maroc en Afrique

Selon des sources bien informées à Alger, la dernière redistribution des cartes dans la diplomatie algérienne, devenue une machine bicéphale, a été accélérée par les insuccès sur le dossier du Sahara occidental mais aussi par la percée africaine du Maroc qui fait craindre à l’Algérie un retour en force du royaume sur le Continent.

Même diminué par sa paralysie qui le maintient cloué dans un fauteuil roulant depuis plus de deux ans, le président Bouteflika n’a pas perdu son flair d’ancien patron de la diplomatie algérienne. Sentant le retour en force du Maroc sur la scène africaine, Bouteflika n’a pas hésité à fractionner le ministère des affaires étrangères en deux.

Désormais, les tâches sont réparties entre Ramtane Lamamra et Abdelkader Messahel. Et c’est ce dernier qui en est le plus grand bénéficiaire. Sa désignation au poste de ministre des affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe est un désaveu clair pour Lamamra, qui n’a pas réussi à défendre la cause du Polisario à l’ONU tout en continuant à perdre du terrain en Afrique.

Surtout que le recul du mouvement indépendantiste sahraoui en Afrique correspond au come-back du Maroc sur le Continent. Un retour illustré par la multiplication des visites du roi Mohammed VI dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne et en Afrique de l’Ouest et du Centre. Un retour multiforme qui concerne le partenariat économique avec l’accroissement du nombre d’entreprises privées marocaines qui s’installent au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Gabon, etc.

Les autres aspects de la coopération développés par le Maroc avec ses alliés subsahariens embrassent d’autres domaines. Cela va de la formation d’étudiants dans l’enseignement supérieur à la coopération dans le domaine religieux, où des imams et des prêcheurs de pays africains se rendent au Maroc pour se perfectionner aux sources d’un islam malékite ouvert et tolérant.

5 Comments

  1. Bouteflika na rien avoir dedans ,si il pauvais revenir au Maroc pour se reposer dans la maison familiale il l’aurez fait mais bon comme dit un proverbe Marocain quant tu rentre (dans un hamam c est pas comme en sortir).

  2. Le Maroc doit faire comprendre ases frere de l Ouest qui ils perdent leurs temps avec l U A de kadafi et de boutif redeculiser est de crier une vrai force pour se protéger du terrorisme et défendre au moins l honneurs des Africains dans le Monde en générale et l ONU en particulier le reste se paye après un respect des citoyenne et citoyens d Afrique nouveau sans parasite suplimentaire ,wen_wen.

    • N’oublions pas les autres parties de la Patrie toujours sous colonisation algérienne et espagnole : Ceuta, Melilla, îles jafarines, îlot leïla, Tindouf, Béchar, Adrar, Aïn Saleh, Knadssa, Hassi Beïda et Gara-Jbilat.
      En plus il faut rendre justice aux 45 000 familles (entre 350 et 360 mille marocains) spolié en 1975.

      Ne l’oublions pas, ceux qui nous ont trahit hier, nous trahirons demain. Donc pas d’union du Maghreb sans justice.

  3. la realite politique c est que l algerie cherche a construire un port algerien au sahara marocain pour l offrir aux russes de poutine vladimir reve irealisable et non logique quand aux poliza-riens qui sont manupilles comme marrionettes modelables a volonte pour servir la folie du grandeur algerienne .
    3. butes strategiques suicidaires pour les gouvernnants algeriens
    1er bute faire oublier le maroc la revendication de ses terres du sahra charkia
    2 emme bute coupper le maroc de ses racines africaines
    3 eme bute construire un port algerien aux provinces du sud du royaume .
    les americais ne peuvent tolerer un port russo-algerien au sud du royaume du maroc cherifien

  4. Et comme le Maroc à refuser le partage du Sahara ,qui à été accepté par une algerie non prenante dans l affaire depuis 40 années

Leave a comment

Your email address will not be published.


*