Sahara occidental : nouvelle action médiatico-diplomatique de l’Algérie

D’après des sources bien informées dans le QG du Polisario à Tindouf, la campagne médiatique menée actuellement par Alger autour d’une prochaine tournée dans la région de Christopher Ross, le médiateur onusien dans l’affaire du Sahara occidental, est destinée à exercer le maximum de pression diplomatique pour arracher une modification du mandat de la Minurso.

ross-minursoCette campagne a été minutieusement coordonnée entre les hauts responsables du DRS et le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, selon les mêmes sources. L’objectif est d’exercer une pression dans un double sens, diplomatique et médiatique. Une mission sans embûches pour les services de renseignements militaires du DRS, qui contrôlent à la fois tout ce qui touche à l’affaire du Sahara occidental et aux camps du Polisario à Tindouf. En même temps, ils disposent de nombreux et dociles relais dans la presse algérienne.

L’opération intervient dans le sillage d’une action diplomatique et médiatique plus large, mise au point après l’échec des partisans du Polisario à susciter des troubles et à provoquer l’agitation dans les villes du Sahara occidental sous contrôle du Maroc. Un insuccès dû essentiellement au très faible nombre des activistes pro-Polisario présents sur le terrain et, surtout, à la défiance de la population sahraouie locale.

Sur le plan diplomatique, l’Algérie avait entamé dès le début de l’été des manœuvres au niveau de l’Union africaine, en poussant à la désignation d’un envoyé spécial pour le Sahara occidental. Là aussi, la tactique s’est révélée infructueuse, l’annonce de la désignation de l’ancien président mozambicain a été entendue comme un cri dans le désert. La manœuvre s’est révélée une inutile humiliation pour Joaquim Chissano et un camouflet pour la diplomatie algérienne.

C’est pour éviter de tels errements diplomatiques et, aussi, pour anticiper un nouveau rejet par le Conseil de sécurité de l’élargissement du mandat de la MINURSO aux droits de l’Homme comme en avril dernier, que l’Algérie multiplie ce genre d’initiatives, expliquent les mêmes sources.

3 Comments

  1. la victoire marocaine est proche inchallah ,l Algerie ne verra pas arrivé son boomerang.

  2. Mais de quelle pression vous parlez? Parlez plutôt de combien de Dollar l’Algérie va dépenser pour ça … vainement comme toujours, hélas? Pression mon œil 😉

  3. la realite l algerie cherche deseperemant un issue sur la cote atlantique marocaine aussi elle cherche a jouer un role en afrique du nord en quelque sorte une force regionale meme imaginnaire que les occidentaux pousse cette algerie a combattre le terrorisme qui est cree par elle meme qui ne reussira jamais a coupper le royaume du maroc de ses racines africaines.nos provinces du sud sont devenu un enjeu internationale c est devenu une juteuse affaire entre les puissance mondiale.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*